Accueillis à Belem comme à Tahiti

Nous avons quitté Rio sous une pluie battante : nous n’aurons donc pas eu l’occasion de monter au Pain de Sucre ou au Christ Rédempteur en raison du climat….Quatre heures de vol et nous voilà à Belem, capitale du Para et avant poste de l’Amazonie. Nous survolons la forêt : les enfants ne sont guère impressionnnées par toute cette étendue verte mais je me vois déjà en Yann Arthus Bertrand, l’appareil photo en moins !

L’attente des bagages nous semble bien courte, pour une fois. Musique et danses dans tout l’aéroport : c’est le Cirio, la grande fête mariale de Belem qui réunit près de deux millions de personnes. Bracelets brésiliens, affiches de la Vierge de Nazaré, sachets de plantes odorantes d’Amazonie : les enfants ont les mains bien prises quand elles rencontrent Joan, venu nous chercher. La chaleur humide nous saisit vite : je sens qu’il va falloir une adaptation climatique après ces premières semaines brésiliennes marquées par la fraîcheur. Bonne nouvelle : Joan et Fernanda ont une piscine. Les enfants s’y jettent vite. Je sens qu’elles vont en profiter dans les jours qui viennent…

08/10/2008

Une Réponse pour “Accueillis à Belem comme à Tahiti”

  1. Redigé par Les Horta:

    Nous vous suivons pas à pas et nous régalons à chaque étape, surtout lors de l’épisode chocolat !
    Bravo à Antonia pour sa petite souris brésilienne, aucun risque qu’elle l’oublie.
    Nous vous embrassons, avec une biz spéciale anniversaire pour Marthe !
    Stéphanie Antonio et Zoé

Laisser un commentaire