Offrir des livres, pas des bonbons

Lorsque nous étions à Hanoi, j’avais mis à profit une bonne connexion internet pour rechercher des O.N.G. travaillant au Laos : en effet, en dehors de la D.C.C., nous n’avions aucun contact dans ce pays où les chrétiens ont été maltraités et expulsés après 1975.
Coup de chance, nos premiers pas à Luang Prabang nous conduisent devant les locaux de Big Brother Mouse (www.bigbrothermouse.com), association que j’avais repérée pour son slogan : « Offrez des livres et non des bonbons ». Autant vous dire que je me suis sentie en plein accord avec cette approche simple mais que nous n’avions pas trouvée dans d’autres pays.
Les enfants laotiens apprennent à lire avec ce que le maître écrit sur le tableau noir de la classe ; ils ont très peu d’occasion de se familiariser avec le maniement d’un livre puisque les ouvrages sont rares et ne deviennent pas de grands lecteurs. Big Brother Mouse a donc deux objectifs : publier des livres peu coûteux en lao ou en anglo-lao et les faire acheter et distribuer par les étrangers qui parcourent le pays. Des « book parties » sont organisées dans des villages éloignés au cours desquelles quelques bénévoles –et financeurs- apportent des livres au chef ou à l’instituteur et les lisent aux enfants.
Pour nous, méthode plus simple et moins couteuse : chacun a acheté un livre qu’il a envie d’offrir et nous chargeons, juste un peu plus, nos sacs. Citations laotiennes, histoire d’un arbre, vingt-trois enfants du monde … autant de livres que nous comptons bien apporter dans des endroits reculés. Histoire à suivre évidemment…
Et Big Brother Mouse est aussi l’occasion de me rendre compte que les choses qui me manquent le plus de Fontenay sous Bois sont les livres de la médiathèque.

22/05/2009

Laisser un commentaire