Akhas et Yaos : deux des quarante-neuf ethnies du Laos

Depuis que Marie avait vu des photos de femmes en costume traditionnel dans les brochures sur les ethnies de Sapa, elle souhaitait en voir en chair et en os, que ce soit au Vietnam ou au Laos. En s’intéressant à elles, en fabriquant des bracelets et des colliers avec elles, Marie a réussi à nouer des relations amicales avec certaines de ces femmes, qui sont généralement sur un registre purement commercial dans leurs relations avec les touristes. Une fois encore, le miracle des enfants a opéré : nous ne sommes plus des étrangers, cibles potentiels ou un brin voyeurs mais simplement les parents des MADAM, que tout le village a repéré et qui amusent les locaux avec leurs airs de Daltonettes.
Marie vous donne des informations sur les deux principales ethnies que nous avons côtoyées dans le nord du Laos. Attention aux erreurs ethnographiques possibles en regardant les illustrations photographiques !

Les Akhas (appelés Ikos par les Laotiens):
Cette ethnie est connue pour connaîtrre l’arbre généalogique de leurs ancètres jusqu’à soixante générations en arrière.
Les femmes sont toujours en habit traditionnel, qui leur prend un an à tisser ! Elles portent une veste bleue brodée de perles avec une jupe simple très courte et des chaussettes montantes multicolores. Plus les femmes sont vielles, plus elles ont une coiffure impressionnante ornée de pièces, de perles, d’ argent et de laines colorées …
Les femmes travaillent très dur au champ pendant la journée et reviennent le soir filant leur coton avec de grosses charge de bois sur le dos. Ce sont les femmes qui ont la responsabilité de la plantation du coton jusqu’à la fabrication des vêtements en passant par les teintures avec des plantes.
Les soir elles ne préparent à manger que des produits de la forêt : champignons, bambous, herbes, fougères, racines et toutes sortes de plantes.
Leurs maison sont très sombres car il n’y a aucune fenêtre.
Ils ont la coutume de ne pas laisser un étranger sortir de son village sans lui offrir quelques choses ・manger sinon cela signifie que c’est un esprit. Une porte en bois est réservée pour faire fuir les esprits (décoée d’armes, d ‘étoiles et de triangles…) Un étranger peut rentrer par cette porte à condition qu’il rentre dans plusieurs des maisons du village. Les décorations sont refaites chaque année par les villageois.

Les Yaos :

Ils ont des habits très distinctifs : les garçons portent une sorte de kippa avec des pièces d’argent et des pompons rouges pétant. Les filles portent un turban bleu marine avec des étoiles ressemblant à des étoiles de neige. Les hommes portent des pantalons indigo et pour les vieux souvent un béret français. Les femmes sont très réputées pour leur broderies, elles vont jusqu’à entièrement recouvrir leur pantalon auparavant noir de broderie.
Pour les cérémonies spéciales, ils se couvrent d’argent.
Ils ont une écriture spéciale pour leur religion qui ressemble un peu au chinois. Dans leur culture on fait beaucoup de papier à base de végétaux et surtout de bambou car ce papier sert de monnaie pour les dieux. Certains sont comme même chrétiens.
Les Yaos élèvent beaucoup d’animaux comme des cochons,des poulets qui appartiennent plus ou moinsà・quelqu’un mais l’hygiène n’y est pas…Certains animaux sont sacrifiés aux dieux …

01/06/2009

Laisser un commentaire