Archive pour le novembre, 2009

80 jours sans tour du monde

Jeudi, novembre 12th, 2009

C’est long, quatre-vingt jours sans tour du monde, et assez peu grisant.

Pour mettre un zeste d’aventure, Nicolas est parti au Sénégal pour Kinomé, où il a admiré des baobabs tout verts. Nous sommes restés en France métropolitaine -même si Marthe ne s’explique pas comment on peut être en France après avoir pris l’avion- retrouvant l’Ile de Beauté après plus de deux ans d’absence.

Le voyage est fini, la maison est rangée -autant qu’elle puisse l’être en régime de croisière-, les photos commencent à être triées grâce à Nicolas qui a succombé à la sirène d’Apple et je peine à mémoriser les petites phrases lancées par les filles, sur le chemin de l’école, à table, au somment d’une colline de Balagne, qui nous ramènent en un clin d”oeuil quelques mois en arrière, sous d’autres latitudes.

Quelques exemples, avant que j’ai tout oublié :

- En sortant au parc : “Allez Marthe, mets vite tes chaussures, on y va maintenant. On va où, en Inde ?”.

- Avant les vacances de la Toussaint, en discussion avec sa marraine venue fêter ses quatre ans : “Tu prends bientôt l’avion, pour partir en vacances ? Oui, nous allons à l’île de Pâques”. Petite confusion avec l’Ile Rousse.

- Nous attendons Nicolas qui est allé acheter du thé; il lui faut quelques minutes pour nous rejoindre et Ariane l’interroge : “C’était long : il y avait la queue ou tu as beaucoup négocié ?”.

- Dans une descente, une voiture a le moteur éteint :”C’est sans doute un conducteur malgache”

- La pluie est tombée en octobre et les pâturages autour de notre jardin en Corse sont bien verts : “C’est magnifique, de vraies rizières”.

- Les poubelles municipales sont maintenant équipées de “tiroirs roulants à poignée” :”Tu crois qu’il y a des ours ?”.

Sans oublier Donatella, en train de réciter sa leçon sur les Mérovingiens, qui s’interrompt pour vérifier si Sabaidee veut bien dire bonjour en malgache.