Noël aux antipodes

Jeudi, décembre 25th, 2008

Noël aux Antipodes… et en unité avec la Création :

Cela a commencé par des sandwichs et sushis au Down Under Coffee Shop de à l’aéroport. Nous sommes arrivés à 4 heures du matin de Santiago, bien incapables de calculer le décalage horaire que nous subissons car nous sommes passés de - 4 heures par rapport à la France à + 12 heures le tout en perdant le 24 décembre en traversant la ligne internationale de changement de date. Par contre il a nous a certainement accordé un mérite illégitime en nous voyant distribuer les petits cadeaux affectueusement préparés par Piou, Manou et Perrine. Il y a dû avoir du nettoyage à la rangée 33, occupée dans sa quasi-totalité par Espérance 7, car de peur de nous faire confisquer les bonbons à la douane néo-zélandaise, réputée pire que la chilienne, nous avons tout boulotté à bord, de même que la réserve de plaquettes de chocolat offerte par Belle-Maman à mon bref retour en France il a quelques jours ! Bref, il y avait des munitions mais nous avons tenu le siège avec bravoure…

Après avoir attendu 4 heures à l’office du Tourisme de l’aéroport en espérant pouvoir le joindre, nous devons nous rendre à l’évidence : pour cause de Christmas Day, Doug le loueur de mobile home qui a écrit 200 mails à Laure -Isabelle (oui je sais, je suis certainement jaloux de sa carrure -supposée- de All black !), Doug donc fait la courte trève des confiseurs (1 jour suffit dans ce pays anglo-saxon) et nous devrons donc attendre demain pour la prendre possession de notre vaisseau spatial.

Heureusement la charmante hôtesse Maori, aussi douce que costaude, ne sait pas quoi faire pour nous être agréable. Elle nous offre des chocolats, nous décrit son pays dans le détail, appelle des hôtels pour nous et surtout ne s’émeut pas de voir son bel office du tourisme transformé en garde bagages + piste de course de chariots à bagages + atelier de découpages des brochures de tourisme + ring de box occasionnel pour se défouler + dressing improvisé pour Marthe qui a trop chaud ou trop froid…. Le tout avec une queue de touristes qui viennent lui demander conseil !

Direction donc le Gateway Motel près de l’aéroport pour une sieste bien méritée à l’heure où famille et amis partent pour la Messe de Minuit. (more…)

FELIZ NAVIDAD

Jeudi, décembre 25th, 2008

 

FELIZ NAVIDAD and HAPPY CHRISTMAS du haut des cieux !

A vous tous, nos parents, nos sœurs, nos beaux-frères, nos neveux et nièces, nos filleuls et filleules, nos parrains et marraines, nos cousins et cousines, nos équipiers, nos coparoissiens, tous nos amis de France, du Portugal et d’ailleurs, nos hôtes de New York, du Québec, du Brésil, du Chili, sans oublier tous les copains et copines des MADAM : une très belle fête de Noël, pleine de joie et d’espérance, que nous vous souhaitons du ciel.

Nous avons suivi l’exemple de la Sainte Famille, en changeant un peu l’itinéraire et en servant d’âne quand nécessaire. 22 heures de bus de San Pedro à Santiago, 12 heures dans la capitale chilienne pour aller chez le coiffeur (Marie a maintenant le dégradé de ses rêves, qui lui va très bien), finir son évaluation du CNED dans un jardin public, recuperer mon sac a dos qu’un voleur m’avait pris dans une salle internet et prendre une douche, 1 heure pour atteindre l’aéroport en métro et bus, 2 heures dans la salle d’attente et nous montons à bord le 23 décembre à 23h30 heure locale. Plus que 13 heures de vol direct avant atteindre Auckland. Nicolas propose la lecture des textes de la messe de minuit : révolte. La consommation a gagné sur la foi ! Nous sortons les cadeaux : pas les nôtres car nous avons décidé qu’il n’y en aurait pas cette année mais ceux de Piou et Manou. C’est la fête d’ouvrir les paquets : un petit coup d’harmonica et la troupe s’effondre, sans canapés, huîtres ni saumon. De toute façon, LAN Chile n’a rien prévu de spécial pour ce vol pourtant hors du commun, pas même un bonnet rouge pour les hôtesses ou un chant de circonstances.

Arrivée en Nouvelle Zélande le 25 décembre à 4 heures du matin : cinq heures d’attente pour vérifier que la société de location de notre mobil home est fermée. Il n’y a plus qu’à trouver un motel ; pas de problème, d’autres avant nous se sont contentés d’une grotte.

Une chorale pour remplir le c(h)oeur

Samedi, décembre 20th, 2008

Nous étions 15 ce soir (dont nous 7) au début de la messe anticipée du dernier dimanche de l’Avent. L’église de San Pedro de Atacama fièrement plantée depuis 4 siècles sur la place d’un village devenu par ailleurs repère de touristes, aurait mérité mieux. Et Jésus, à quelques jours de son anniversaire aussi.

Au milieu de la messe, un groupe de jeunes un peu patauds, tatoués, « piercés » et peu attendus en pareil lieu débarque. Le curé, dodu et loquace, les fait passer devant et leur dit de s’installer tout en s’avançant devant eux et en continuant son homélie un peu longuette, surtout pour nous qui n’en captons pas toutes les subtilités.  Il parle de foi, de persévérance et d’espérance .

Un vieux Monsieur cravaté installe un pupitre dans le chœur et un clavier bon marché. Le curé poursuit, s’adressant à l’une puis à l’autre de ses paroissiennes. Il commence par apostropher Martha, une imposante matrone, dont Marthe, devant ses parents et ses soeurs interloqués ira serrer la main chaleureusement au moment de la paix du Christ, « car il y a deux Marthe dans l’église » !!

Et puis tout d’un coup, pour la prière universelle, deux belles voix se font entendre. Puis 6 ou 8 pour la prière eucharistique. Une douzaine pour le Notre Père, vingt pour la Communion ! Et enfin un solo alto magnifique pour un Ave Maria de toute beauté. Ce sont les bergers et les Mages en même temps qui arrivent pour adorer Jésus. Modestement, à l’endroit et de la façon les plus inattendus, mais dans une très belle action de grâce et de foi. Une messe de Noël avant l’heure. Un beau cadeau à Jésus et à nous avant Noël !